Ugetsu
Ugetsu
$36.00

 Au moment où il a fait Ugetsu, Kenji Mizoguchi était déjà un ancien homme d'État du cinéma japonais, farouchement vénéré par Akira Kurosawa et d'autres réalisateurs d'une jeune génération. Et avec cette exquise histoire de fantômes, une tragédie fataliste de guerre dérivée des histoires d'Akinari Ueda et Guy de Maupassant, il a créé une pierre de touche de son art, ses longs plans et sa caméra panoramique guidant le spectateur à travers un récit délirant sur deux villageois dont la quête de la gloire et la fortune les éloigne de leurs fidèles épouses. Se déplaçant entre le terrestre et l'au-delà, Ugetsu révèle des vérités essentielles sur les ravages de la guerre, le sort des femmes et la fierté des hommes.


Ugetsu a été restauré par la Film Foundation et la Kadokawa Corporation aux Cineric Laboratories de New York. Un merci spécial à Masahiro Miyajima et Martin Scorsese pour leurs conseils sur cette restauration. Financement de la restauration fourni par la Hollywood Foreign Press Association en association avec la Film Foundation et la Kadokawa Corporation.

INFORMATIONS SUR LE FILM

  • Kenji Mizoguchi
  • Japon
  • 1953
  • 97 minutes
  • Noir blanc
  • 1,37:1
  • Japonais
  • Colonne #309

CARACTÉRISTIQUES SPÉCIALES

  • Nouvelle restauration numérique 4K, avec bande son monaurale non compressée sur Blu-ray
  • Commentaire audio du critique, cinéaste et programmateur du festival Tony Rayns
  • Kenji Mizoguchi : La vie d'un réalisateur, un documentaire de 1975 de Kaneto Shindo
  • Deux mondes entrelacés, une appréciation en 2005 de Ugetsu par Masahiro Shinoda
  • Processus et production, une interview de 2005 avec Tokuzo Tanaka, premier assistant réalisateur sur Ugetsu
  • Entretien de 1992 avec le directeur de la photographie Kazuo Miyagawa
  • Bandes annonces
  • Un essai du critique de cinéma Phillip Lopate (Blu-ray et DVD) et trois nouvelles qui ont influencé Mizoguchi dans la réalisation du film (Blu-ray uniquement)

Couverture de Michael Boland

vous pourriez aussi être intéressé